Campagne du balisage maritime et fluvial

La plupart des établissements de signalisation maritime et fluvial au Gabon sont resté pendant très longtemps dans un état défectueux ou quasiment inexistant. Initié en 2004 par le Ministère de la marine marchande, de la navigation intérieure et des équipements portuaires, le programme de réhabilitation et de couverture nationale du balisage maritime et fluvial  d'un montant total de 3,850 milliards de francs CFA est actuellement dans sa phase d’exécution.

C'est parce que, le Gabon est un état côtier qu'il se doit de respecter ses obligations vis-à-vis de la communauté maritime internationale en balisant ses voies d'eaux navigables. Financé sur fonds public à hauteur de 1,150 milliards F CFA, ce programme a démarré en 2006 avec un investissement de 150 millions F CFA qui ont servi essentiellement au lancement de la réhabilitation du balisage flottant du chenal d'accès au port d'Owendo dans l'Estuaire du Como avec la pose de 6 bouées. 

Une année plus tard, le gouvernement a injecté 350 millions de F CFA dont 300 millions pour le balisage maritime et fluvial et 50 millions pour le balisage fluvial. Cet enveloppe a permis l’acquisition et la pose de 6 bouées en janvier 2009 dont 5 sur le chenal d’accès au port de Port-Gentil et une sur le chenal d’accès au port d’Owendo ; la construction du phare du port môle de Port-Gentil et la réhabilitation du phare d’Ozomboua à l’entrée du fleuve Ogooué.

Pour le balisage fluvial, les 50 millions de F CFA destinés à cet effet ont été consacré  à l’achat de 20 bouées dont la pose au niveau du port môle de Port-Gentil. La campagne du balisage s’est poursuivit en 2008 avec un financement de 250millions de F CFA dont 200 millions pour le balisage maritime et 50 millions pour la poursuite du balisage en eaux intérieures.

Il s’agit essentiellement de la finalisation du projet de balisage flottant dans l’estuaire du Como, et au niveau du chenal d’accès au port commercial de Port-Gentil ainsi que de l’installation dans la zone de Cocobeach d’un établissement fixe (phare) et de 5 bouées sur sa rade où le trafic des navires grumiers vient de reprendre.

En dehors de la réhabilitation des établissements existant, il est prévu l’implantation des nouvelles aides à a navigation (phares) au sud du pays, notamment à la hauteur des embouchures des lagunes NKOMI, IGUELA, NDOGOU, BANIO et du fleuve NYANGA. Aussi, à la poursuite de la campagne du balisage en eaux intérieures pour assurer la sécurité de la navigation sur des cours d’eau navigables particulièrement le fleuve Ogooué : de Port-Gentil à Lambaréné jusqu’à Ndjolé, les fleuves Komo et Mondah, dans l’Estuaire, la lagune Ndougou et le Lac Anengué, dans l’Ogooué Maritime.

Tout dernièrement, le Directeur Général de la Marine Marchande a réceptionné les bouées de réserves et les stocks de pièces de recharge pour assurer une maintenance permanente des aides à la navigation. Il est prévu également l’aménagement dans la zone portuaire d’Owendo d’un espace pour le stockage, le montage et la maintenance du matériel de signalisation maritime ainsi que la construction d’un local pour les agents du service de balisage.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.