Des produits chimiques dans l'Ogooué

Navigation sur l'Ogouué, le plus long fleuve du Gabon Une importante quantité de produits chimiques serait déversé par la société Siat Gabon, dans le plus grand fleuve du pays – Ogooué. Cette situation dont l’impact écologique et humain est très visible date depuis de nombreuses années. La pollution de l’Ogooué par des produits chimiques, partirait du canal que, la société a aménagé au quartier Evoung où seraient également stockés de nombreux fûts des produits polluants.

D’une longueur avoisinant les 900 km, l'Ogooué qui prend sa source au Congo-Brazzaville, dans les Monts Ntalé, à une altitude de 840 mètres regorge de nombreuses espèces halieutiques dont la fameuse carpe très prisée par les gabonais. Il se jette dans l’océan Atlantique par un delta marécageux au sud de Port-Gentil après avoir suivi un cours principalement d'est en ouest. Elle constitue une frontière naturelle pour plusieurs espèces.

Aussi, sur le plan économique, l'Ogooué le plus grand fleuve du pays est navigable de Ndjolé à la mer et de Lambaréné à Port Gentil. Il est utilisé pour le transport du bois jusqu'à Port-Gentil. Axe de pénétration essentiel au XIXe siècle, alors qu'il n'y avait aucune route, l'Ogooué fut utilisé par les explorateurs européens (dont S. Brazza) pour découvrir le Gabon profond. Les différentes tribus installées le long de son cours préservaient jalousement leur monopole du transport des marchandises sur la portion du fleuve qu'elles contrôlaient.

L'Ogooué a perdu de son importance comme voie de communication depuis la construction de routes carrossables et depuis l'inauguration du Transgabonais

Siat Gabon  est une société d’investissement pour l’agriculture tropicale. Elle a repris les actifs des sociétés Agrogabon, Hévégab et le ranch « Nyanga » en avril 2004, lors de leur privatisation. Ces trois activités ont été regroupées dans une seule société gabonaise, au capital de 12 milliards de francs afin de bénéficier d'un maximum de synergies. Il s’agit notamment : des activités du palmier à huile – création et l’exploitation des plantations du palmier à huile débouchant sur la fabrication de l’huile de palme brute, de l’huile de table raffinée, du savon de ménage, de toilette, ainsi que d’autres dérivés ; dans le domaine de l’hévéaculture –  reposant essentiellement sur la transformation de l’hévéaculture en caoutchouc granulé.

Siat Gabon  s’investie également dans l’élevage en assurant la production et la commercialisation de la viande bovine sur le territoire national. Les activités de Siat Gabon sont regroupées dans trois provinces respectives du Gabon, à savoir, le Moyen-Ogooué (au centre, avec le palmier à huile), le Woleu-Ntem (au nord, avec l’hévéaculture) et la Nyanga (au sud, avec l’élevage bovin).

Ajouter un commentaire