atelier

La contribution des pêches aux économies nationales et régionales.

La Communauté économique des états de l'Afrique Centrale.jpgLa capitale gabonaise, Libreville a abrité il n’y a pas très longtemps les assises d’un atelier régional  de restitution des composantes 1 et 2 du programme PAF/NEPAD.

C’est la troisième rencontre de ce type que la Commission Régionale des Pêches du Golfe de Guinée, organise, en collaboration avec l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD, dans le cadre de l’exécution du projet intitulé : Appui au renforcement des actions en faveur de la bonne gouvernance des pêches dans la zone COREP pour une meilleure contribution des pêches aux objectifs macroéconomiques nationaux et régionaux.

Démarré en juillet 2011 avec le premier atelier à Sao Tomé et durant lequel les experts économistes des sept pays membres de la COREP se sont penchés sur les voies et moyens de déterminer le potentiel de contribution des pêches aux économies nationales. Ils ont reconnu l’intérêt d’initier des politiques, d’élaborer des stratégies et de mettre en œuvre des programmes aux fins de maintenir les pêcheries à des niveaux d’exploitation durable.

Réunis à Douala en septembre 2011, pour leur deuxième atelier, les experts biologistes avaient pour objet d’améliorer la gouvernance régionale du secteur des pêches, à travers la détermination des avantages à atteindre de la coopération régionale ainsi que la mise en place des moyens de développer des plans d’actions nationaux et régionaux.

La rencontre de la capitale gabonaise est donc la suite logique des deux ateliers précédents. A cette occasion, les experts économistes et biologistes ont exposé les résultats des travaux menés dans leurs pays respectifs. Et ce, en prévision de la prochaine rencontre prévue courant ce mois de janvier 2012 au cours duquel les experts juristes statueront sur les réformes institutionnelles requises en vue de la mise en œuvre des plans d’aménagement des pêcheries.

Au cours de ces assises qui avaient pour thème respectifs : la rente halieutique et la gouvernance régionale, il a été question d’exposer les données relatives aux résultats des pêcheries nationales, notamment en ce qui concerne la production, le volume et les valeurs dans le cadre de la préparation de l’estimation des rentes potentielles attachées aux principales ressources ou stocks de la zone économique exclusive des pays membres de sous-région du Golf de Guinée.

Ecoutez un extrait de l’entretien avec le Docteur Minkiswinkié Dolask, Enseignant à l’institut halieutique de l’université de Douala et expert camerounais pour les questions de pêches et de l’aquaculture.

 

×