cndio

La gestion de l'érosion côtière au Gabon

La dégradation du littoral nord de Libreville.jpgLa dégradation du littoral nord de Libreville, ici au lieu dit "Chez le Général Mamiaka", dans les années 90 cette habitation était à plus de 80 m du rivage

Les lauréats du Grand prix Omar BONGO du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique, CENAREST, sont désormais connus. En effet, pour cette édition 2013, une équipe du CENAREST qui a présenté une étude sur la gestion de l’érosion côtière au Gabon, a été primée. Ce prix, est le couronnement de plusieurs années de recherches effectuées sur le terrain en matière de gestion des écosystèmes littoraux gabonais.

Ecoutez un extrait de  Nicaise RABENKOGHO, Responsable du Groupe de recherche sur les échos systèmes humides. 

C’est sont donc trois laboratoires du CENREST qui ont été primés. Il s’agit notamment du Centre national de données et de l’information océanographiques, CNDIO Gabon ; du Groupe de recherche sur les échos systèmes humides du Gabon, GREH et du laboratoire de recherche sur les systèmes portuaires, LARESPO.

Ecoutez un extrait de François Edgard FAURE,  Responsable du CNDIO Gabon

Cette récompense permettra aux trois laboratoires non seulement de mettre au point et de faire avancer leurs recherches, mais aussi d’avoir une image positive auprès des partenaires. Extrait, Nicaise RABENKOGHO. 

L’étude sur la gestion de l’érosion côtière au Gabon a donc retenue l’attention de la communauté scientifique, un phénomène qui endommage depuis ces derniers temps les infrastructures de communication dans la plupart des villes côtières de notre pays où près de 80 % de la population est concentré à Libreville et Port Gentil, les deux villes qui respectivement représente la capitale politique et administrative, mais aussi la capitale économique. Extrait, Nicaise RABENKOGHO

Sollicité dans les années 90 par le projet d’ajustement et de la planification des secteurs urbains et de transports, PAPSUT les experts du CNDIO avaient préconisé la délocalisation progressive de la ville de Port Gentil à l’horizon 2015-2020. Extrait, François Edgard FAURE, Responsable du CNDIO Gabon. 

En effet, actuellement certains projets gouvernementaux sont en cours de développement dans l’Île, notamment la zone franche de l’Île Mandji où encore l’aménagement des infrastructures portuaires. Extrait, Nicaise RABENKOGHO.