crimes

Un cœur d’humain retrouvé sur la plage du lycée Léon MBA

Amenagement-plage-lycee-leon-mba-3-ok-2.jpgSelon le quotidien, l’Union dans sa parution du 22-23 décembre 2012, le cœur retrouvé sur la plage du lycée National Léon MBA, était celui d’un enfant. Telle est la conclusion du médecin légiste mis à contribution par le parquet de Libreville. A ce jour, la Police judiciaire (PJ), chargée de l’enquête n’a pas encore identifiée l’origine de cet organe humain et le nom de la victime. Depuis ces derniers temps, de nombreux cas de disparition d’enfants dans la capitale gabonaise ont été portés à l’attention des autorités judiciaires.

Selon les premiers éléments de l’enquête, poursuit le quotidien, le crime pourrait avoir été commis dans le périmètre de la plage du lycée. Le jour de cette scabreuse découverte, des nombreuses traces de sang avaient été retrouvées sur le sol. Aussi, un vigil aurait déclaré avoir vu, très tôt le matin, un individu tenant à la main une bouteille remplie de sang et un sac au contenu suspect. L’organe sanguinolent gisait au sol, à côté d’un béret militaire découvert par une jeune femme qui faisait du jogging en compagnie d’autres personnes.

Suite aux nombreuses découvertes macabres sur le front de mer et depuis l’implantation sur la plage du lycée Léon MBA de restaurants et autres établissements, un dispositif de haute surveillance avait pourtant été mis en place principalement tous les dimanches, jour par excellence des baignades et des randonnées au bord de mer.

×