Huîtres

La promotion de l'ostréiculture au Gabon.

ostreiculture.jpgCe métier pas comme les autres qui fait partie de l’aquaculture maritime, est une activité nouvelle au Gabon. Le métier d'ostréiculteur s'exerce en bord de mer et consiste à l'élever des huîtres tout au long de l'année. C'est donc un homme qui est plus proche du milieu marin, tributaire des aléas de la météo.

Il doit conditionner sa production et faire preuve de connaissances en matière de commercialisation : les huîtres doivent être calibrées avec précision, stockées en claires, emballées puis expédiées généralement pendant les périodes de fêtes pour l'essentiel de la production.

La tâche principale de l'ostréiculteur est l'entretien des huîtres puis leur récolte, leur conditionnement et éventuellement l'affinage dans des bassins qui leur confère une saveur spéciale.

L'ostréiculteur passe une partie du temps en mer et une autre dans les ateliers de conditionnement et d'expédition. Suivant les régions, le travail en mer est plus ou moins important. Dans ce cas, le conditionnement, lavage et tri, peut se faire directement sur les barges ostréicoles.

Récemment installer en France, Didier TASTET est le promoteur d’une ferme ostréicole situé au Cap Estérias au nord de Libreville.

L’exercice de cette activité peut se présenté comme une source de revenu solide pour les populations côtières du Gabon. Pour ce faire, il est important de maitriser les différentes étapes, les techniques de l’ostréiculture et le choix de sites d’installation des fermes ostréicole.

Parmi les consommateurs de ces fruits de mer, Raymond NDONG SIMA, le Premier Ministre et ancien Ministre de la Pêche qui encourage également les jeunes gabonais à s’intéresser et à s’impliquer davantage aux métiers de la pêche, un secteur pourvoyeur d’emplois actuellement détenu en majorité par les étrangers.

Un extrait du Premier Ministre Raymond NDONG SIMA, à l'époque Ministre de l'Agriculture chargé de la Pêche.

×