Interdiction d'exploiter le sable au nord de Libreville

Pour la énième fois, le gouvernement gabonais vient de prendre une décision d’interdire toute exploitation de sable au nord de Libreville, une activité exercer par quelques opérateurs économiques véreux, et très souvent dénoncer par les défenseurs de l’environnement.

Le plus souvent, la plupart de ces opérateurs prélèvent directement le sable sur les plages situées au nord de la capitale gabonaise et dans le département du Cap-Estérias.

Une telle mesure avait déjà été prise en 2003 et 2007 mais n’a jamais été appliquée sur le terrain. Écoutez un extrait de Monsieur, Séverin EMANE MBA, Directeur Général des mines et de la géologie.

 


Ajouter un commentaire

×