La côte africaine en danger

Une conférence internationale sur l’érosion côtière en Afrique, vient de se tenir du 18 au 19 mai 2009 à Dakar, au Sénégal. Les représentants des pays côtiers du continent en charge de cette épineuse question, avaient pour mission de dégager les axes majeurs d’une stratégie africaine de lutte contre l’érosion côtière.

Au sortir des assises, les experts du continent ont suggéré d’intégrer la lutte contre l’érosion côtière dans le cadre d’une vision stratégique de l’aménagement des zones littorales, prenant en compte, les problématiques liées au changement climatique. Mieux, ils exhortent de mettre à jour des cadres législatifs et réglementaires et recommandent que la déclaration de Dakar soit présentée au prochain sommet de l’union africaine.

A l’ouverture, Le chef de l'Etat sénégalais Abdoulaye Wade avait déjà donné le ton en dénonçant les initiatives isolées qui consistent, à faire du " bricolage " sur le littoral, et plaidé pour une stratégie continentale de lutte contre l'érosion côtière

Le président Wade a également déploré en tant que responsable du volet environnement du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) que rien de concret n'ait été réalisé jusqu'à ce jour dans le cadre de ce programme.

"Cela fait neuf ans que je suis chargé du volet environnement, mais je ne trouve que de la littérature. Tout au plus quelques dessins. Rien de concret", a-t-il déploré.

Selon le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), les 40.000 km de côtes africaines sont menacés par l'érosion côtière du fait de l'avancée de la mer, mais aussi du développement des zones d'habitations, l'extraction du sable, de gravier et de calcaires au niveau des estuaires, des plages ou des plateaux continentaux proches des côtes.

Au Gabon, les impacts de la dégradation du littoral causés par le phénomène d’érosion côtière sont visibles, et menacent de surcroit certaines infrastructures socio-économiques du pays. C’est le cas, par exemple, du boulevard du bord de mer à Libreville, comme en témoigne d’ailleurs ces images. Des solutions urgentes s’imposent.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.