La pisciculture comme moyen de lutte contre la pauvreté

Dans un continent où le poisson d’eau douce est fortement apprécié par les populations, la pisciculture qui est étroitement associée à l’agriculture est entrain de faire ses premiers pas.

Au Gabon, l’activité aquacole est limitée essentiellement à une pisciculture de tilapias, pratiquée à petite échelle dans les zones péri urbaines et rencontre des freins structurels à son développement : notamment l’absence d’une filière agricole nationale qui permettrait des activités intégrées et l'accès à des aliments à des prix compatibles avec la valeur du produit fini ; le savoir-faire insuffisant en hydraulique et en techniques d’élevage sans oublié l’accès difficiles aux crédits.

Devant l’urgence, les pouvoirs publics multiplient depuis ces dernières années, des initiatives pour booster ce secteur, notamment par la réhabilitation des centres de pêche et la construction des unités de productions spécialisées sans oublier la formation des ressources humaines.

Parallèlement, les actions de sensibilisation et d’information sont menées à l’endroit des populations gabonaises, en insistant sur la promotion des initiatives privées dans ce domaine et les possibilités de revenu que l’activité piscicole peut générer au Gabon. A ce titre, le gouvernement a mis en place un dispositif de vulgarisation et d’assistance technique aux pisciculteurs à travers un programme dénommé ST 10.

Aussi, dans le cadre de la diversification de l’économie nationale, l’aquaculture est un formidable réservoir d’emplois, un véritable rempart dans la lutte contre la pauvreté et l’exode rural. Par la même occasion, il permet d’assurer la sécurité alimentaire particulièrement en zone rurale où le déficit en protéine animale est plus marqué. Un message bien compris par certains compatriotes qui commencent à s’investir dans ce secteur.

C’est le cas de Monsieur NKILI MEYONG Bertrand Joseph, retraité de chemin de fer et promoteur d’une ferme agro-piscicole situé dans la commune de Libreville. Extrait.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.