Offshore

C'est parce que, la mise aux enchères de 42 blocs libres d'exploration en eau profonde et très profonde du bassin sédimentaire pétrolier national, suscite un engouement dans l'industrie pétrolière internationale que, le gouvernement gabonais a jugé opportun de reporter la date du lancement officiel de cette opération.

Prévue initialement le 5 mai prochain, le gouvernement a donc décidé d'accorder quelques mois supplémentaires aux majors internationaux qui ont manifesté leur intérêt de prendre part à cette opération de grande envergure.

En dehors de Paris, Houston et Singapour, le conseil des ministres réuni en sa séance du 12 mars 2010, avait décidé d'intégrer également les places financières de Calgary et Londres.

Les 42 blocs de recherche du domaine pétrolier national représentent une superficie de plus de 205 000 km2 soit environ 75% de la superficie totale du Gabon. Les majors installés depuis quelques années sur le territoire national, notamment Total, Shell, Perenco, Maurel & Prom, Addax Petroleum ont d'ores et déjà manifesté leur volonté de participer à ce projet.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.