Ouverture de la conférence mondiale sur les océans à Manado en Indonésie

Le centre de conférence Grand  Kawanua à Manado, capitale de la province indonésienne de North Sulawesi, abrite depuis ce lundi 11 mai 2009, la conférence mondiale de l’océan. Les assises qui s’achèvent le 15 mai prochain vont s’articuler autour de l'Impact du changement climatique sur les océans et le rôle des océans sur le changement climatique. C’est le ministre indonésien des Affaires maritimes et de la Pêche, Freddy Numeri, qui a ouvert les travaux

Cette conférence qui verra la participation de plusieurs chefs d’états et de gouvernements ainsi des hauts représentants de différend pays, des agences multilatérales et de la société civile vise, d'une part, la concrétisation d'un accord international sur le changement climatique et d'autre part, l'élaboration d'une stratégie d'adaptation dans l'utilisation des ressources marines, de façon juste, pour le bien être de l'humanité.

Aussi, la conférence vise à accroître le savoir sur le rôle des océans dans la détermination de la vitesse du changement climatique au niveau global.

L'érosion du littoral du golfe de Guinée, par exemple, où se trouvent le Libéria, le Cameroun, le Gabon, la Guinée-Equatoriale, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria et Sao Tomé-et-Principe, a été imputée aux changements climatiques, à l’origine de l’élévation du niveau de la mer mais aussi à l’activité humaine, notamment par l’extraction de sable le long des plages.

Dans la plupart de ces pays, l’érosion côtière représente une sérieuse menace pour l’économie, particulièrement pour l’industrie touristique et la pêche.

La conférence sera suivie, le 15 mai, d'un sommet du Triangle de corail, une région d'une superficie de 5,7 millions de km2 partagée par six pays (Philippines, Malaisie, Indonésie, Timor, Papouasie-Nouvelle-Guinée et îles Salomon), surnommée "l'Amazone des mers" parce qu'elle concentre la plus forte diversité d'espèces marines au monde.

Ajouter un commentaire

×