La pisciculture comme moyen de lutte contre la pauvreté.

Dans le cadre de la diversification de l’économie nationale, l’aquaculture est un formidable réservoir d’emplois, un véritable rempart dans la lutte contre la pauvreté et l’exode rural. Par la même occasion, il permet d’assurer la sécurité alimentaire particulièrement en zone rurale où le déficit en protéine animale est plus marqué. Un message bien compris par certains compatriotes qui commencent à s’investir dans ce secteur.

NKILI MEYONG Bertrand Joseph, retraité de chemin de fer et promoteur d’une ferme agro-piscicole situé dans la commune de Libreville.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire