L'actu de la mer en bref

Noyade. Le corps sans vie d’une jeune fille d’environ 17 ans a été repêché ce vendredi 28 février 2014 après-midi à la plage du Lycée National Léon Mba à Libreville, à proximité de l’ancien hôtel Dialogue, soit entre la résidence de l’Ambassadeur de France et l’Ambassade du Japon. Ce drame n’est pas le premier du genre puisque plusieurs cas de noyades ont déjà été signalés à cet endroit. Les policiers affectés sur les lieux pour patrouiller ne sont pas équipés des outils de sauvetage.


Piraterie maritime. Le Gabon vient de subir sa toute première attaque des pirates en haute mer. En effet, des pirates venant probablement du Cameroun, selon certaines sources auraient détourné un pétrolier battant pavillon maltais au large du Cap Lopez, à Port Gentil, la capitale économique du pays.

Selon certaines sources, le navire avait à son bord 24 membres d'équipage tous d'origine indienne. L’attaque s’est déroulée lundi dernier en début d’après midi. A ce jour, les recherches entreprises immédiatement ne donnent aucun résultat. 

Cette aggression maritime au large des côtes gabonaises survient, au lendemain du sommet des chefs d’états d’Afrique du Centre et de l’Ouest, à Yaoundé au Cameroun sur la sécurité et la sûreté maritime dans le Golfe de Guinée.


Drame au large de Libreville. Selon le quotidien l’Union dans son édition du vendredi 21 juin 2013, une embarcation de fortune avec à son bord une trentaine de passagers clandestins a chaviré en début de semaine au large des côtes gabonaises. Les passagers en provenance du Nigéria, étaient composé essentiellement des nigérians, des béninois et des burkinabé.

Les secouristes ont jusqu’alors repêchés 6 corps. Les circonstances de ce naufrage, le troisième en l’espace de quelques mois dans le Golfe de Guinée ne sont pas encore connues. 53 personnes, tous des clandestins avaient péris pendant le naufrage enregistré au Cap Estérias, au nord de Libreville, en avril 2013.


Victime de la haute marée. Un corps sans vie a été découvert ce lundi 15 avril 2013, à la plage de la sablière au nord de Libreville. Le corps gisait sur les lieux après avoir été probablement rejeté par les vagues. Depuis ces derniers temps, la plage de la sablière connait une forte affluence de nombreux citadins, le plus souvent les jours fériés.


Echouage d'un bateau. Un batiment appartenant à la Société industrielle et frigorifique du Gabon, SIFRIGAB une société en pleine dérive a échoué il ya quelque temps sur la rive, en face du Ministère de la culture.


Créée le 27 octobre 2005, la SIFRIGAB est spécialisée dans la production de poisson, frais et fumé. Elle devait remplir un double objectif : contribuer à la réduction des importations de poissons, favoriser la consommation d’un grand nombre d’espèces non ciblées; et offrir un important potentiel de développement pour la filière pêche nationale. La SIFRIGAB est détenue à 49% part l’Etat gabonais et 51% par le partenaire espagnol.


Disparus en mer. Selon le quotidien national "L'Union" de ce lundi 8 octobre 2012, deux personnes sont portées disparus après le naufrage de leur embarcation jeudi dernier au large de Libreville, à la Pointe Denis. Leurs compagnons, au nombre de cinq, ont été en revanche pu être sauver in estremis par trois pêcheurs nigérians.


Les plages de Libreville sous haute surveillance. C'est suite aux nombreuses découvertes cacabres sur le front de mer en l'espace de deux semaines - 9 au total que ce dispositif a été mis en place principalement tous les dimanches, jour par excellence des baignades et des randonnées au bord de mer.


Encore un corps sans vie découvert à la plage. Il s'agit d'une fillette agée d'environ trois ans dont le corps a été découvert à la plage situé en face de l'immeuble Air France, au centre ville. Le corps gisait sur les lieux après avoir été probablement rejeté par les vagues puis repêché par les sapeurs pompiers. C'est le troisième corps découvert sur les plages de Libreville, en l'espace de deux semaines.


Réunion technique de l'AGPAOC. L'association de gestion des ports d'Afrique de l'Ouest et du Centre (AGPAOC), tient depuis le 5 mars 2012 à Libreville ses réunions techniques. Les experts de la communauté portuaire debattent entre autres de la sécurité martime, la protection de l'environnement ou encore des infrastructures et développement. Les travaux prennent fin ce vendredi 9 mars.


Un corps sans vie sur la plage. Le corps sans vie d'un adolescent a été retrouvé mardi dernier (06.03.12) à la plage de l'ancien hôtel Dialogue, jouxtant celle du Lycée Léon MBA. Dans le même temps, un autre corps a été découvert au large mais n"a pu être repecher pour faute de haute marée.


Endommagement du pont de Kango. Trois agents de la compagnie des remorqueures gabonais (CRG), ont été interpellés par la Direction générale de recherche (DGR). Ces derniers, dot le responsable, Fabrice GAGNANT seraient copables de l'accident qui aurait endommagé l'un des poteaux en béton armé du pont de Kango à une centaine de kilometres de Libreville. Il leur est aussi reproché d'avir pris la fuite après ce grave accident.


Deux adolescentes noyées. La plage du Lycée Paul Indjendjé Gondjout à Libreville, a encore fait des victimes. Deux adolescentes Alexia BOUDJOULI et Maeva MIKOMBI ont trouvés la mort dimanche 21 août 2011 sur cette plage au cours d'une baignade.


Gabon/Port Gentil. Quatre jeunes gabonais qui exécutaient de petites taches dans le navire "Cap Estérias", ont été jetés par-dessus bord en pleine mer par l'équipage chinois. Ces jeunes ont pu regagner la rive une heure plus tard.

Saisie du dossier, le Tribunal correctionnel de Port Gentil a condamné les cinq membres de l'équipage chinois à 3 mois de prison et 300 millions de francs CFA d'amende pour activité illégale de la pêche dans les eaux territoriales gabonaises.


Protection des écosystèmes. La capitale gabonaise abrite depuis ce lundi 06 juin 2011, les travaux d'un séminaire régional de formation sur la protection des milieux marins, côtiers et la protection contre les déversements accidentels d'hydrocarbures dans l'Afrique Atlantique.

Cette rencontre de Libreville, intervient au lendemain de la ténue de la conférence des ministres des transports de cette région d'Afrique sur la coopération portuaire et maritime.


L'exploitation de sable interdite au nord de Libreville. Le ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Alexandre Barro Chambrier, a annoncé ce lundi 21 mars 2011, à travers un communiqué, les opérateurs du secteur des carrières exerçant dans la zone Nord de Libreville que l’exploitation de sable reste interdite dans cette zone.

Le communiqué qui n’est pas le premier du genre, n’a jamais été mis en pratique depuis une décision du Conseil des ministres prise le 13 octobre 2005 et confirmé par un arrêté du 18 mai 2007.


Accord portuaire entre le Gabon et Singapour. En marge de la visite d'État que vient d'effectuer le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba à Singapour, les deux parties ont signé un accord portuaire destiné à soutenir le Gabon dans la modernisation de la gestion de ses installations portuaires d'Owendo et de Port-Gentil.

Petit État sur le plan géographique, Singapour fait partie de ces "Dragons" d'Asie, qui a su développer une industrie basée sur son ouverture vers l'extérieur, grâce à ses installations portuaires, classées parmi les meilleurs du monde.


Libération des otages enlevés le 7 novembre au large du Nigeria. Le Quai d'Orsay vient deconfirmer la libération des deux Français enlevés le 7 novembre, au large du Nigeria, sur une plateforme pétrolière de la société Afren. Le Canadien, les deux Américains et deux Indonésiens kidnappés au cours de la même attaque seraient également libres, de même que huit Nigérians enlevés dimanche sur une plateforme d'Exxon et quatre autres otages. Tous auraient été libérés suite à un assaut mené par l'armée nigériane contre des repaires de rebelles dans le delta du Niger.

Les enlèvements avaient été revendiqués par le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), auteur de nombreux kidnappings ces dernières années.


Equipage bloqué au large de Libreville. Le "SWIP SPLIT", un navire ayant à son bord un équipage composé de marins croites, ukrainiens et chinois, et transportant 18 000 tonnes de ciment à destination de Douala au Cameroun a été interpellé en août dernier (2010) au large des côtes de la capitale gabonaise par la marine nationale. Cette affaire qui dure depuis plusieurs mois déjà, et qui oppose l'Armateur de nationalité croite, à l'Affreteur chinois a conduit le propriétaire de la cargaison à saisir les tribunaux.


"Le Bourbon Alexandre" attaqué au large du Nigeria. Trois membres d'équipage, originaires des Philippines et du Nigeria, ont été kidnappés au même moment que leurs collègues français. Un Thaïlandais serait également retenu avec les marins du Bourbon Alexandre. C'est la quatrième attaque contre un navire de Bourbon dans ce pays depuis 2009. Lire la suite >>

×