Actu de la RTG 1

Le complexe audiovisuel, Maison Georges RAWIRIRestructuration des médias audiovisuels publics. La publication du Décret 035/PR/MCPEN portant attribution et organisation du Ministère de la Communication de la Poste et de l’Economie Numérique depuis le 16 février 2010, a donné le coup d’envoi d’une série de reformes dans le  secteur de l’audiovisuel public en république gabonaise.

En effet, l’article 89 du présent décret stipule que, le Ministère de la Communication exerce une tutelle technique sur les organismes et établissements publics crées ou à créer dans le domaine de la communication, de la poste et de l’économie numérique. En matière de la communication audiovisuelle, il s’agit notamment de Gabon Télévision, Radio Gabon et Télédiffusion du Gabon.

En attendant la mise en place de ces nouvelles structures, il est important de souligner que, le service public de l’audiovisuel est très loin de répondre aux attentes des populations aussi bien du point de vue de la réalisation de ses émissions, de l’indépendance éditoriale que de la satisfaction des attentes en terme d’offre de programmes.

Cette préoccupation a été clairement précisée dans les nouvelles dispositions. Ce qui n’était d’ailleurs pas le cas dans les anciens textes qui en faisaient de la RTG 1 & 2 des organes d’informations au service du gouvernement et du parti au pouvoir – le Parti Démocratique Gabonais, PDG – du moins c’est l’interprétation qui était donné à ces médias.

Lorsque que le Président de la République, Ali Bongo Ondimba entérinât  le 21 juin 2011, les textes portant création de Gabon Télévision, Radio Gabon et Télédiffusion du Gabon, c’est fût comme un ouf de soulagement de toute la corporation qui pendant des années a souhaité le changement dans la gestion de l’audiovisuel public. Adoptés dans les termes identiques, ces nouvelles entités administratives sont dotées de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion financière. Du point de vue organisationnel, elles comprennent : le Conseil d’Administration ; la Direction Générale et l’Agence Comptable.

Depuis cette date, les réformes annoncées tardent à prendre forme seul changement significatif – le remplacement du logo de la RTG 1 à celui de Gabon Télévision – œuvre de son Président du Conseil d’Administration qui avait intimé l’ordre avant le coup d’envoi de la CAN 2012, de basculer de la RTG 1 à Gabon Télévision. C’est donc le statut quo.

"J'ai noté quelques incohérences dans les textes créants les nouvelles structures du service public, voila pourquoi nous pensons qu'il est nécessaire d'apporter quelques amendements et de les soumettre au Chef de l'Etat", avait souligné le nouveau ministre de la communication, Blaise Louembet au cours d'une rencontre accordée au Bureau Exécutif du Syndicat de la Première Chaîne (SPC), conduit par son Président Sylvestre Moundounga Moundounga. "Cet exercice à laquelle pourrait être associé les partenaires sociaux de ce secteur écartés pendant la conception de la première mouture prendra le temps qu'il faudra, car le plus important c'est d'arriver à un meilleur résultat", avait poursuivi le ministre Louembet.

Les agents du service de l’audiovisuel public qui avaient déjà salué toutes ces mesures pleines d’espoirs, car elles devraient surtout améliorer leurs conditions socioprofessionnelles vont devoir prendre leur mal en patience, du moins jusqu'en 2015, écheance fixé par le gouvernement et annoncée tout dernièrement par le ministre de la communication aux agents de la RTG 1.   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

MOUMBANGA
  • 1. MOUMBANGA (site web) | Lun 12 Nov 2012

Bonjour! S'il vous plait, nous sommes des nostalgiques de Radio Gabon. Nous recherchons les titres des chansons qui accompagnaient souvent la séance des communiqués à la radio, durant la période allant de 1990 à 1998, si vous pouvez nous aider, cela nous ferait énormément plaisir.Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×